Compte Rendu Rallye Trans Germania 2022
Compte Rendu Rallye Trans Germania 2022

Compte Rendu Rallye Trans Germania 2022

TRANSGERMANIA 10 -19 JUIN 2022

Joyeuses retrouvailles des ‘’amis de Jean-Pierre ARMANDET ‘’ à AMSTERDAM le vendredi 10 juin 2022 pour effectuer le Rallye TRANGERMANIA après deux années de pause en raison du COVID. Sur les 30 voitures présentes une très grande majorité des concurrents sont des habitués ; certains ont même fait le Scottish rallye au mois de mai 2022.

Après l’accueil au magnifique Grand AMSTEL Hôtel Intercontinental,

promenade avec diner sur les canaux d’Amsterdam par une douce soirée

d’été. Une conviviale façon de se retrouver.

Le samedi, les contrôles techniques ont eu lieu sur les véhicules stationnés au ‘CARAGE ‘’ situé à 10 kms de l’hôtel. L’absence de contrôles administratifs a conduit à des erreurs de collage des plaques et numéros et à des contestations sur le millésime des voitures, vite résolues.

Dimanche 12 juin départ pour une étape de près de 400 kms à travers les polders d’Amsterdam ; pendant le déjeuner à Sibculo des réparations sont effectuées sur la Porsche 356 de Benoit ROGER.

Et l’Austin Healey de Marie Edla et Gilles LAMBOTTE arrivera en retard

pour la pause déjeuner à cause d’une bobine en fin de vie, mais les mécaniciens

la lui remplaceront et l’aventure automobile repartira.

Sur les conseils de nos mécanos il est toujours prudent d’emporter une bobine

dans le coffre en cas de besoin.

Puis traversée d’Ouest en Est du Nord de Allemagne et après une très longue journée arrivée au luxueux Park hôtel de BREME ville réputée pour sa bière et popularisée par les frères GRIMM.

(cf. Les Musiciens de Brème).

Mais les mécanos ont dû dépanner l’équipage Bouchard/Clary MG B verte No 14 en panne … d’essence !!!

Jean-Michel GUYOT sans copilote remporte cette étape sur sa Mercedes 190 SL de 1959.

Lundi 13 juin : BREME –DOMITZEN HAFEN –GOHREN-JEBBIN

Au départ, une confusion de lecture du road-book nous conduit sur une voie réservée aux cyclistes, puis des travaux dans la ville de Brême nous font redouter de n’être pas au départ de la spéciale avant les concurrents ! En sortant de l’autoroute, nous

doublons la 1ère voiture et pourrons assurer le déroulement de

l’épreuve ! Après celle-ci, le déjeuner est ‘’un peu improvisé ‘’ par Jean-Pierre et Jacques car l’hôtel Domitzer Hafen ancien silo à grains n’avait rien prévu malgré ses promesses …

La spéciale de régularité de l’après-midi a lieu dès le départ du restaurant.

Certains concurrents ne lisent pas parfaitement le road-book, ou n’ont pas l’habitude de cette lecture technique ou écoutent de mauvais conseillers et se retrouvent dans les dunes de sable !!!

Poursuivant leur chemin tous arrivent au château de LUDWIGSLUST

pour une visite « impossible » …car le château est fermé alors que

Jean-Pierre avait acheté les billets ; décidément une journée pleine de déconvenues …mais nous remontons vers la région du Mecklembourg –Poméranie région de lacs, la moins peuplée d’Allemagne L’étape se termine au SCHLOSSHOTEL FLEESENSEE situé à GORHEN-LEBBIN près du lac de Müritz

(115 km2).

Palmarès de cette 2éme étape :

Brigitte et Raymond PRANDI sur Porsche 911 SC3 de 1986

Classement Général :

Sylvie et Christian DJELLOULI sur Mercedes 230 SL de 1965 sont 1er

Mardi 14 juin : C’est l’étape qui nous conduit à Berlin avec un déjeuner

à la ‘Classic Remise ‘’, centre de voitures anciennes installé dans un ancien hangar de tramways de 1899 , laissé à l’abandon en 2002 puis transformé pour créer des garages, services de vente et d’entretien pour voitures

de collection. Fabuleux ! tous les pilotes sont conquis et auraient souhaité rester plus longtemps mais il nous faut rejoindre le Centre de Berlin, une visite de la ville en autobus étant prévue en fin d’après- midi après l’installation à l’hôtel Adlon situé à deux pas de la porte de Brandebourg.

Moments exceptionnels :

le dîner avec vue sur le monument symbolique d’une époque douloureuse et le lendemain le regroupement des équipages pour une photo mémorable devant cet emblème de Berlin.

Des mouvements de troupes militaires dans Berlin nous laissent supposer qu’il se passe des évènements inquiétants proche de l’Allemagne.

Résultats de la 3éme étape : Suzy et Jean-Pierre FARAUT sur Porsche Carrera de 1973

1ers au Classement Général : Marie Madeleine et Frédéric IOVLEFF sur Posche 356 Cab de 1962 (ils ne quitteront plus le fauteuil de leader)

Mercredi 15 juin : BERLIN – BAD DRIBURG

Au départ de Berlin, le road book n’avait pas pu prévoir des travaux, avec des rues fermées et des embouteillages monstres qui retardent le déroulement de l’épreuve de régularité à Golzow. Avant le déjeuner, un pneu de la De Tomaso Pantera de notre ami Bob AREZINA crève

et sera réparé par un autochtone car les mécaniciens sont loin et la roue de secours est dans le camion des valises !!

Autre naufragé de la route : Claude BRUNET n’a plus de cable d’accélérateur sur sa Morgan 3 roues ; il est pris en charge par le camion des valises de Marc et André ; un incident rapidement réglé par nos mécanos Stéphane et Philippe

Après le déjeuner, le circuit du Bilzer Berg ne peut pas nous recevoir car il est occupé toute la journée par des essais sur les Hyundai .

Le diner a lieu au GRALFILCHER PARK HOTEL de BAD DRIBURG en Rhénanie du Nord Westphalie . Nous avons fait 413 kms dans la journée !

Résultats de la 4éme étape : Monique et Francis Vandermiege sur Jaguar Cabriolet MK2 de1962,

une des plus belles voitures présentes

1ers au Classement Général Marie Madeleine et Frédéric IOVLEFF sur Porsche 356 Cab de 1962

Jeudi 16 juin : BAD –DRIBURG – SCHNELLENBERG – NURBURGRING.

A 77 kms du départ, la spéciale démarre avec passage sur un pont étroit, des feux, un stop, ce qui complique les calculs pour garder la moyenne jusqu’au contrôle qui a lieu 7, 7 kms plus loin ; la moyenne de 48,8 km/h est tout à fait raisonnable.

Après 145 kms, déjeuner au SCHLOSS SCHNELLENBERG lieu que la Renault

12 de Vincent et Simon nos jeunes contrôleurs, chargés du départ

des épreuves spéciales, ne parviendront pas à rejoindre avant le départ des concurrents.

La spéciale prévue est donc annulée car le circuit du Nürburgring nous attend…

Quelle joie de pouvoir rouler sur ce célèbre anneau de 20 km, pour la plupart de nos pilotes sans aucune autre voitures que celles de notre rallye.

Notre hôtel est situé tout près de la piste. Saluons la belle initiative de

Jean-Pierre : c’est tout de même exceptionnel de pouvoir tourner sur ce circuit légendaire !

Benoit et Isabelle ROGER sur les 20 km de la Nordschleife

Résultats de la 5éme étape :

Christine et Christophe REMY sur Mercedes 450 SL de 1972

1ers au Classement Général Marie Madeleine et Frédéric IOVLEFF su Porsche 356 Cab de 1962

Vendredi 17 juin : NURBURGRING – KLOSTER EBERBACK – HOMBURG

Pour remplacer l’épreuve de la veille, il est décidé de faire une double spéciale de régularité

avec changement de vitesse moyenne…devant un stop et juste avant un changement de route caché

…pour tromper les concurrents. Ce fut le cas de plusieurs d’entre eux qui sont allés faire un tour dans la campagne et ont pris 100 points de pénalité ; cela coûtera le podium au classement général à Bob AREZINA et à Richard KASMIERZAC !!

Pour aller déjeuner au KLOSTER EBERBACH , berceau de la viticulture allemande du XIIéme siècle, nous devons traverser le Rhin en ferry. Mais une concentration de Harley Davidson de

l’autre côté du fleuve nous contraint à modifier notre trajet.

Pour le retour traversée à INGELHEIM par un autre ferry et

road-book sans aucun nom de village.. numéros des route modifiés… la galère.

Nous arrivons cependant presque tous à nous repérer pour une dernière spéciale où nous devons attendre 3 concurrents perdus !! Et la les voitures et les équipages commencent à souffrir de la chaleur extérieure qui approche les 38°.

Le diner a lieu dans un nid d’aigle dominant la ville industrielle d’HOMBURG dans la SARRE: très jolie vue sur la ville au pied des ruines du château.

Résultats de la 6éme étape : Brigitte et Raymond PRANDI sur Porsche 911 SC3 de 1986.

La compétition est terminée. Des cadeaux sont remis aux 14 équipages classés ex-aequo. Le classement général des 15 premiers sera donné pendant le diner de gala du samedi soir.

Samedi 18 juin HOMBURG –BADEN-BADEN

Très agréable parcours dans un secteur montagneux à travers cols et massifs boisés. Cette route dévoile de magnifiques vues sur la Forêt Noire. Les mécaniques souffrent de la chaleur. Le détour par le lac n’est pas apprécié par tous. Une dernière régule, à titre

de consolation, est disputée pour donner une récompense aux trois Après un déjeuner à la Brasserie de la maison Messmer à

premiers de cette épreuve.

Baden-Baden, tous pourront profiter des installations de cette ville thermale qui nous rappelle Vichy. La remise des prix a lieu pendant le diner de gala Aux coupes offertes par l’organisateur s’ajoutent les bijoux offerts par Amand BALLUAIS un des sponsors du rallye.

Résultats de la 7éme étape : Marie Edla et Gilles LAMBOTTE sur Austin Healey de 1966

Classement Général final :

1- Marie Madeleine et Frédéric IOVLEFF su Porsche 356 Cab de 1962 2 – Christine et Christophe REMY sur Mercedes 450 SL de 1972

3 – Isabelle et Benoit ROGER sur Porsche 356 Pré A de 1954

Elisabeth GARTIOUX

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.